International

Aung San Suu Kyi à nouveau inculpée

L’ex-dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, déjà poursuivie pour avoir enfreint d’obscures règles commerciales et sanitaires, a été inculpée pour deux nouvelles infractions lundi. Au lendemain de la journée de répression la plus meurtrière depuis le coup d’Etat, les tensions restent vives dans le pays.
L'ONU demande l'arrêt immédiat de la répression
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé lundi l'armée birmane qui a renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi à "arrêter immédiatement la répression", au moment où les Européens doivent discuter de sanctions. Keystone
Birmanie

La prix Nobel de la paix est désormais poursuivie pour avoir violé une loi sur les télécommunications et pour “incitation aux troubles publics”, a indiqué à l’AFP l’avocat Nay Tu, membre de son équipe de défense, à l’issue de l’audience. Aung San Suu Kyi y a assisté en vidéoconférence. Elle était déjà inculpée pour avoir importé illégalement des talkies-walkies et pour ne pas avoir respecté des restrictions liées au coronavirus.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion