«Mal formulées»

A discuter avec des médecins spécialistes, il ressort que certaines caisses remboursent rapidement les médicaments, d’autres beaucoup moins. Parmi celles qui contestent des paiements, le nom d’Assura revient régulièrement. Contacté, l’assureur relève que les demandes des médecins s’avèrent parfois incomplètes, ce qui l’empêche d’octroyer tout de suite le remboursement. Cela dit, pourquoi faire opposition alors qu’il s’agit d’une question de vie ou de mort? «Nous prenons en charge les médicaments

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion