Genève

La Fnac privée des bons solidaires à tort

La justice déboute la Ville de Genève, qui avait exclu de l’opération bons d’achat solidaires les enseignes dont le siège mondial est à l’étranger.
La Fnac privé des bons solidaires à tort
La justice genevoise ordonne à la Ville de Genève de réintégrer immédiatement la Fnac dans son opération des bons d’achat solidaires. KEYSTONE/Fabrice Coffrini
Justice 

La justice genevoise ordonne à la Ville de Genève de réintégrer immédiatement la Fnac dans son opération des bons d’achat solidaires. En excluant les commerces n’ayant pas leur siège mondial en Suisse, la municipalité a violé le principe de l’égalité de traitement, a tranché la Chambre administrative de la Cour de justice, dans un arrêt daté de mardi. Pour rappel, le Conseil municipal avait décidé de soutenir les commerces locaux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion