Cinéma

Dans l’enfer carcéral syrien

Dans l’enfer carcéral syrien
Tadmor, c’est le nom de la funeste prison de Palmyre. Aardvark Film ­Emporium
«Tadmor»

Le militant politique libanais Lokman Slim a été retrouvé assassiné par balles dans sa voiture le 4 février dernier. L’homme de lettres, philosophe, réalisateur et éditeur était farouchement opposé au mouvement chiite Hezbollah et dénonçait ses soutiens au Moyen-Orient, notamment le régime syrien de Bachar el-­Assad. Quelques jours avant d’être assassiné, il accusait publiquement Damas d’être responsable de l’arrivage, dans le port de Beyrouth du stock de nitrate d’ammonium à l’origine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion