Neuchâtel

Sous les pavés, le sauvage

Déplacer un banc, libérer la terre du bitume et offrir une place aux pigeons: l’artiste Pauline Ammann souhaite rendre à la nature une portion de la ville et interroger notre contrôle de la nature.
Sous les pavés, le sauvage
La démarche de l’artiste Pauline Ammann a séduit la Ville de Neuchâtel. Elle a réussi a convaincre les autorités d’enlever un banc couvert de fientes et d’ôter quelques pavés pour laisser la nature reprendre ses droits. JJT
Ville de Neuchâtel

Enlever un banc, défaire l’asphalte et laisser faire, puis observer la trajectoire des pigeons dans la rue des Moulins: voici le projet de Pauline Ammann en ville de Neuchâtel. Installée en Valais, l’artiste a su embarquer dans son expérimentation le Service de l’aménagement urbain et celui de la culture de la capitale neuchâteloise. Après des dizaines de courriels et de coups de téléphone, les autorités cèdent à sa demande. C’est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion