Culture

Chick Corea, ­éternel ­retour

Compagnon du Miles Davis électrique, héraut d’un jazz ouvert aux fusions, le pianiste s’est éteint.
Chick Corea, ­éternel ­retour
Né en 1941, le musicien américain, parmi les plus influents de son siècle, aura emmené le jazz vers de nouveaux horizons. Ici en concert à Montreux en 2011. KEYSTONE
Musique

Ce soir-là, le monde tenait encore sur deux piliers. A ma gauche, Herbie Hancock, lunettes lunaires, en bras de chemise devant son Fazioli. A ma droite, Chick Corea, boucles grises, tee-shirt blanc et baskets de traileur, aux prises avec son Yamaha. Les claviers se font face, et les légendes. Ils ont 20 ans, ils n’ont pas d’âge. Ils ont vieilli avec le jazz. Montreux, 2015. Ils se courent après, contre-chants

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion