Religions

La loi sur le séparatisme inquiète

Le projet de loi prévoit que les associations subventionnées signent un «contrat d’engagement républicain» les engageant à respecter la «sauvegarde de l’ordre public».
La loi sur le séparatisme inquiète
Le projet de loi est inspiré d’un discours prononcé début octobre par Emmanuel Macron, présentant sa stratégie pour lutter contre l’islamisme radical. KEYSTONE
France

La loi sur le séparatisme est en débat à l’Assemblée nationale française depuis début février. Plusieurs organismes et milieux religieux ont déjà exprimé leur inquiétude.  Le texte, qui prévoit toute une série de mesures sur la neutralité du service public, la lutte contre la haine en ligne ou l’instruction en famille, prévoit aussi le contrôle renforcé des associations et une meilleure transparence des cultes et de leur financement. Il est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion