International

La gauche au seuil du pouvoir

Au Kosovo, la génération et les partis de l’indépendance devraient passer la main ce week-end. La lutte contre la corruption et le chômage devraient porter les souverainistes d’Autodétermination.
La gauche au seuil du pouvoir
Pour s’assurer d’une très large victoire, Albin Kurti (à droite), chef historique d’Autodétermination, n’a pas hésité à s’allier avec son ancienne adversaire de 2019, l’actuelle cheffe d’Etat par intérim, Vjosa Osmani. KEYSTONE
Kosovo

 «Le peuple sait déjà pour qui il va voter.» Début janvier, à peine la campagne avait-elle commencé, qu’Albin Kurti montrait déjà les muscles. Ephémère premier ministre kosovar l’an dernier, durant une cinquantaine de jours, le chef historique de Vetëvendosje (Autodétermination) est cette fois bien décidé à rester longtemps au pouvoir. D’autant que sa rocambolesque destitution aura surtout eu pour effet de renforcer encore un peu plus son aura auprès d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion