Musique

Pablo Hasél, rappeur bâillonné

Pour avoir dénoncé la corruption de la monarchie, l’artiste catalan est condamné à la prison. Le soutien s’organise, avec l’appui de Pedro Almodovar et Javier Bardem.
Pablo Hasél, rappeur bâillonné
La peine de Pablo Hasél a été confirmée par la plus haute instance judiciaire espagnole. KEYSTONE
Liberté d’expression

«Liberté pour Pablo Hasél», «Pour la liberté d’expression, contre la censure», «Amnistie totale». Le soutien s’organise en Espagne autour du rappeur et poète catalan, puni d’emprisonnement pour avoir diffamé le roi. Les faits reprochés sont des tweets et textes de chansons remontant à 2014-2016, ciblant le roi Juan Carlos, taxé de mafieux corrompu. Sous le coup d’une enquête du Tribunal suprême, le monarque a entre-temps quitté le pays, mais rien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion