Solidarité

Le Tigré en proie aux violences

L’offensive de l’armée éthiopienne contre le Tigré laisse derrière elle un climat insurrectionnel, deux millions de déplacés et des crimes impunis. Le sort des réfugiés érythréens inquiète particulièrement.
Le Tigré en proie aux violences
De l’aide alimentaire transportée à dos de mulet aux abords de Mekele en janvier 2021. KEYSTONE
Éthiopie

Malgré la défaite du gouvernement régional du Tigré fin novembre, face aux troupes fédérales éthiopiennes, les violences se poursuivent dans la province rebelle du nord. Expulsés de leur capitale Mekele, les miliciens du Tigré opèrent désormais depuis leurs refuges montagneux, laissant entrevoir l’installation d’une guerre de basse intensité. L’ONU et l’Europe appellent le gouvernement éthiopien à faciliter l’accès des organisations humanitaires à la région et notamment aux camps de réfugiés.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion