Musique

Estelle Revaz, une âme de combattante

Les accents ­mélancoliques et contrastés de Journey to Geneva, quatrième album de la violoncelliste valaisanne, soutiennent son cri d’alarme concernant la ­situation dramatique des artistes.
Estelle Revaz, une âme de combattante
Femme de cœur et de tête, Estelle Revaz a contré la déprime en organisant des concerts de poche. GRÉGORY BATARDON
Portrait

«J’ai vécu chaque note comme si c’était la dernière!» Estelle ­Revaz n’oubliera jamais ce concert du 31 octobre 2020 à Berlin, juste avant les restrictions prises pour contrer la deuxième vague de coronavirus. En jouant devant une cinquantaine de personnes dans une salle qui en accueille normalement huit cents, elle a pris conscience de la gravité de la situation pour elle en tant que musicienne, mais aussi pour les spectateurs en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion