Suisse

La Suisse doit encore faire des efforts

Le nombre des nouvelles infections baisse, mais pas assez rapidement, estime l’OFSP. Les variants britanniques et sud-africains sont toujours plus présents.
La Suisse doit encore faire des efforts
La charge reste toutefois importante dans les soins intensifs (ici aux HUG): 80% des lits sont occupés. KEYSTONE
Covid-19

«La direction est la bonne, mais pas le tempo», a résumé mardi Patrick Mathys, responsable de section à l’ Office fédéral de la santé publique (OFSP), concernant la diminution des infections au coronavirus en Suisse. Le nombre de cas doit être rapidement et clairement diminué. Le nombre d’infections baisse, a indiqué devant les médias le responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l’OFSP. Mais il a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion