Solidarité

Total ménagée par la justice civile

La Cour d’appel de Versailles a confirmé la décision prise par le tribunal de Nanterre cette année: le cas de Total en Ouganda, accusée par plusieurs ONG de violer les droits des populations locales, ne pourra pas être examiné par la justice civile.
Total ménagée par la justice civile
KEYSTONE
France

Nouvel écueil pour les associations qui cherchent à obliger les firmes géantes à répondre de leurs actes en matière de droits humains à l’étranger. Après le refus de l’initiative suisse pour des multinationales responsables le 29 novembre, c’est en France que les militants de cette cause ont essuyé un revers en décembre. La Cour d’appel de Versailles a confirmé la décision prise par le tribunal de Nanterre cette année: le cas

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion