Genève

«Il n’y a pas de débandade dans les conseils municipaux»

Une étude universitaire commandée par les autorités genevoises s’est penchée sur les démissions dans les communes. Les conclusions sont plutôt rassurantes.
1
La mairie de Lancy à Genève.
Communes genevoises

Les chiffres bruts étaient alarmants: 53% des élus des délibératifs municipaux ont démissionné au cours de la législature 2015-2020, selon les relevés du Service des votations et des élections (SVE). Les autorités genevoises ont alors décidé d’analyser le phénomène. Et en y regardant de plus près, la situation n’est pas aussi inquiétante qu’il n’y parait, conclut une étude du professeur Pascal Sciarini, de l’université de Genève, présentée vendredi. «Il n’y

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion