Scène

Maya Bösch, l’indicible du théâtre

La metteure en scène genevoise publie On Time, dernière des quatre revues théâtrales réunies dans un coffret collector édité pour les 20 ans de la compagnie Sturmfrei.
Maya Bösch, l’indicible du théâtre
Le photographe Christian Lutz saisit les vides figurés par Maya Bösch dans ses mises en scène. Son travail photographique illustre la série de publications "On Space / On Body / On Sound et On Time", qui vient de paraître. CHRISTIAN LUTZ
Théâtre

Le rendez-vous était pris cette semaine au Théâtre du Galpon, à Genève, pour le vernissage de sa publication. Là où Maya Bösh présentait il y a vingt ans sa première création, Crave, de Sarah Kane, dramaturge britannique à la trajectoire fulgurante et désespérée. Un texte sans concession comme la plupart de ceux que la metteure en scène genevoise, Prix suisse de théâtre 2015, désosse et recharpente dans ses espaces de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion