Suisse

L’attente d’un grand cru pour Guy Parmelin

C’est à un vigneron vaudois de Bursins que sont confiées les clés du pays pour un an, en pleine tempête sanitaire et économique.
L’attente d’un grand cru pour Guy Parmelin
Durant son année de présidence, Guy Parmelin devra arranger les bidons entre son parti eurosceptique, l’UDC, et la voie choisie par le Conseil fédéral. KEYSTONE
Analyse

Son nom rime avec pangolin et son année présidentielle va être immanquablement marquée par le corona­virus. Elu surprise au Conseil fédéral il y a cinq ans pour barrer la route au très blochérien Thomas Aeschi, Guy Parmelin a été porté mercredi à la présidence de la Confédération pour 2021, en obtenant un très bon score: 188 voix sur 234 bulletins rentrés, soit deux de plus que Simonetta Sommaruga l’an dernier. Symbole de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion