Livres

Un Goncourt qui voit double

Pour son Anomalie aussi philosophique que ludique, Hervé Le Tellier a reçu hier la haute distinction.
Un Goncourt qui voit double
Dans son huitième roman, Hervé Le Tellier duplique ses personnages. En jouant à mot compte double, le président de l’Oulipo remporte la mise. Francesca Mantovani
Prix littéraires

A force de jouer, on finit par gagner. Auteur discret mais prolifique, Hervé Le Tellier préside depuis une année l’Oulipo, ce fameux Ouvroir de littérature potentielle qui, dans le sillage de Queneau et Perec, réunit ­artistes et écrivains adeptes de jeux de langage et de création sous contrainte. «L’Oulipo comporte aujourd’hui 41 membres, dont la moitié excusés pour cause de décès», nous signalait en début d’année ce mathématicien et docteur en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion