Égalité

La répudiation, une arme à utiliser à bon escient

Avec #MeToo est apparue la culture de la répudiation ou cancel culture. Comment la manier dans les mouvements militants? Une activiste et une youtubeuse en parlent à l’occasion du festival Les Créatives. .
Une arme à utiliser à bon escient
La "cancel culture", la culture du bannissement, suscite le débat. Sa pratique au sein de mouvements militants est aussi questionnée. CCO 1.0
Société

Prérogatives historiques des tenants du pouvoir, l’ostracisme, l’excommunication, le bannissement ou toute autre forme d’exclusion sociale «par le haut» ont toujours existé. Depuis le mouvement #MeToo, en 2015, cette culture de la répudiation se manifeste sous une version numérique «démocratisée», via des actions plus ou moins concertées sur les réseaux sociaux visant à compromettre la réputation d’un individu dont le comportement ou l’opinion est jugée infamante. Importée des Etats-Unis, cette

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion