International

Résidences des candidats de l’opposition attaquées

Après la réélection du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat avec plus de 94% des voix, la police a pris pour cible les principaux rivaux politiques du chef d’État.
Résidences des candidats de l'opposition attaquées
L'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié (au centre) dénonce la "forfaiture" de l'actuel chef de l'Etat Alassane Ouattara. KEYSTONE/ARCHIVES
Côte d'Ivoire

La tension ne baisse pas en Côte d’Ivoire après l’annonce de la réélection du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat. La police a attaqué les résidences des principaux rivaux politiques du chef de l’Etat, a déclaré mardi l’ex-président Henri Konan Bédié. «Ma maison a été la cible de coups de feu», a-t-il écrit sur sa page Facebook mardi matin. Il a accusé la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) d’être

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion