Livres

Le goudron collé au cerveau

Hector Mathis propose un étourdissant Carnaval, une ode aux perdants magnifiques.
Le goudron collé au cerveau
Roman

Pas trop le temps de s’attarder, Sitam. Il attend que Capu le rappelle. Pourquoi elle ne lui lance pas un coup de bigo? Il doit retourner à la grisâtre, son ancienne ville. Laisser Paname derrière lui. Parce qu’un de ses potes est mort. Il glisse alors le lecteur dans sa poche. Le traîne sur le béton de son enfance, les conneries de jeunesse, son passé râpeux. Pas tellement de verdure

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion