International

Les parties s’accusent de nouvelles attaques

Arméniens et Azerbaïdjanais se sont mutuellement accusés de violer la “trêve humanitaire” censée rentrer en vigueur la veille.
Les parties s'accusent de nouvelles attaques
Azerbaïdjanais et Arméniens s'accusent lundi de nouvelles attaques alors qu'une trêve devait entrer en vigueur dimanche (archives). Keystone
Haut-Karabakh

Arméniens et Azerbaïdjanais se sont accusés de nouvelles attaques lundi matin. La “trêve humanitaire” censée entrer en vigueur la veille reste toujours lettre morte dans le conflit de la région séparatiste du Nagorny Karabakh. Cette tentative d’organiser un cessez-le-feu, la deuxième depuis la reprise des hostilités le 27 septembre, intervient alors que le conflit entre dans sa quatrième semaine de combats acharnés. La première trêve, négociée sous l’égide de Moscou

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion