International

Un cimetière de foetus avortés

Un scandale lié à l’avortement légal a éclaté fin septembre en Italie.
Un cimetière de foetus avortés
En cas d’avortement après la 20e semaine, les hôpitaux confient les fœtus aux services funèbres, même sans le consentement des membres de la famille. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Italie

Le lot 108 du cimetière Flaminio à Rome est constellé de petites croix en bois et en métal, certaines peintes en blanc, d’autres tombées au sol. Elles portent toutes des noms de femmes. Il ne s’agit pas des noms des personnes enterrées dans ces tombes, mais de ceux de femmes ayant choisi d’avorter légalement. Fin septembre, la découverte de ces sépultures de fœtus avortés enterrés à l’insu de leurs génitrices,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion