Suisse

La bataille des dédommagements

Par manque de mécaniciens, les CFF ont dû supprimer des trains. La grogne monte du côté des clients.
La bataille des dédommagements
Les CFF mettent les bouchées doubles pour former de nouveaux mécaniciens en vue de détendre la situation d’ici à 2022. KEYSTONE
Mobilité

«Le train de 7h03 que je prenais souvent pour aller de Clarens à Lausanne est supprimé depuis fin août. Je suis très embêté.» A l’instar de Romain, un pendulaire qui concilie études et travail à temps partiel, de nombreux usagers des CFF ont dû modifier leurs habitudes. En cause: la suppression d’un certain nombre de connexions aux heures de pointe depuis août. Outre Zurich, c’est surtout l’Arc lémanique qui est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion