Genève

Sanction définitive pour un enseignant

Les autorités scolaires avaient sanctionné un enseignant genevois qui avait distribué à des élèves des textes crus et violents sur la sexualité. Le Tribunal fédéral rejette son recours.
Sanction définitive pour un enseignant
Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal fédéral rejette les griefs d'arbitraire et de violation du principe de proportionnalité soulevés par l'enseignant. KEYSTONE
Tribunal fédéral

Le Tribunal fédéral rejette le recours d’un enseignant genevois qui avait écopé d’une réduction de salaire. Les autorités scolaires lui reprochaient d’avoir distribué à ses élèves des textes crus et violents sur la sexualité. En octobre 2018, la cheffe du Département genevois de l’instruction publique a prononcé une réduction de salaire équivalant à quatre annuités – soit près de 4’000 francs par an – à l’encontre de ce professeur. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion