International

Trump provoque (encore) un tollé

Le président étasunien a refusé de promettre un transfert pacifique du pouvoir en cas de défaite à l’élection présidentielle du 3 novembre.
Trump provoque (encore) un tollé
Donald Trump avait formulé la même menace lors du scrutin de 2016 qu’il avait remporté face à Hillary Clinton. KEYSTONE
États-Unis

Donald Trump s’attirait jeudi des réactions outrées jusque dans son camp républicain après avoir refusé de promettre un transfert pacifique du pouvoir si Joe Biden l’emportait lors de la présidentielle américaine du 3 novembre. Certains l’ont comparé à un dictateur. Allié du président, le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, s’est senti obligé de réaffirmer aux Américains que le résultat du scrutin serait respecté. «Le vainqueur de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion