«Serge Lifar demeurait une énigme»

Journaliste et écrivain, Jean Pierre Pastori est l’auteur de La Beauté du diable (2009), consacré à Serge Lifar, qu’il a connu personnellement. L’historien de la danse lausannois est aussi à l’origine de la collection suisse de la danse. Serge Lifar est considéré comme l’une des personnalités les plus marquantes de la danse de la première moitié du XXe siècle. Qu’a-t-il précisément apporté à la technique du ballet? Jean Pierre Pastori: La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion