Neuchâtel

Le deuil du printemps

Dépossédés de leurs défunts en raison du Covid, familles et amis sont conviés à une cérémonie thérapeutique le 1er octobre.
Le deuil du printemps
Claude-François Robert (à gauche) et Nago Humbert (à droite) souhaitent ainsi fermer une parenthèse (photo: Alain Meyer)
Coronavirus

Entre le 15 mars et la fin du mois d’avril, 334 personnes sont décédées dans le canton de Neuchâtel. Un quart (85) ont succombé au coronavirus, dont 67% dans des EMS. La plupart des défunts-es n’ont à ce moment-là guère eu droit à des obsèques dignes. Imposées dès la mi-mars par les pouvoirs publics, les interdictions de visites dans les hôpitaux et les maisons de retraite ont aussi privé familles

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion