Scène

La Bâtie contre vents et marées

Le public au rendez-vous, la 44e Bâtie s’est achevée ce dimanche, avec entre autres, Optraken, du Galactik Ensemble. De quoi évoquer la résistance à un monde qui se dérobe.
La Bâtie contre vents et marées
Dernier spectacle de cette édition, "Optraken" met en scène cinq acrobates qui résistent aux aléas de la vie. Une belle métaphore pour clore une édition placée sous le signe du Covid et des masques. N. MARTINEZ
Festival

 La 44e édition du Festival de La Bâtie, à Genève, s’est achevée dimanche. 15 000 personnes ont été accueillies pendant les 17 jours de manifestation genevoise. Une cinquantaine d’événements étaient au programme cette année. Les organisateurs ont rappelé dans un communiqué les conditions très particulières qui ont marqué cette édition du festival, avec l’obligation de respecter les mesures sanitaires imposées pour juguler l’épidémie de Covid-19. Les jauges des lieux de spectacles ont été

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion