La durée limite de onze mois à bord dépassée

Les pavillons de complaisance ouvrent la voie aux mauvaises conditions de travail des marins rendues encore plus terribles par la pandémie.

La Fédération internationale des travailleurs des transports (ITF) résume le problème que soulèvent les pavillons de complaisance sur les marins: des salaires dérisoires, des conditions médiocres à bord, un approvisionnement insuffisant en vivres et en eau potable, de longues périodes de travail sans repos adéquat… En théorie c’est à l’Organisation maritime internationale de prendre en main les problèmes que soulèvent les pavillons de complaisance. «Mais comme l’influence au sein de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion