Scène

Capteurs de rêve

Créateurs de décors et d’accessoires, les tapissiers-décorateurs du Grand Théâtre conçoivent les écrins dans lesquels s’épanouit l’art lyrique. Reportage.
Capteurs de rêve
Pour créer du relief sur les arbres qui peupleront en février l’opéra La Clémence de Titus (Mozart), les tapissiers-décorateurs du Grand Théâtre utilisent de la bande de gaze médicale humidifiée. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Série d'été

Bien avant les premières répétitions de spectacles, des équipes s’activent dans l’ombre des mois durant pour préparer les décors et accessoires des opéras. Canapés, fauteuils, pupitres, volcans, lustres ou épées, tous ces objets qui peuvent composer une scène d’opéra sont fabriqués par de véritables artisans, dont font parties les tapissiers-décorateurs. Ce métier de niche, si peu connu, est essentiel au Grand Théâtre de Genève. L’institution de renommée internationale a une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion