International

A Beyrouth, la rue en guerre contre ses dirigeants

Entre solidarité et abattement, tandis que des quartiers entiers sont transformés en champs de ruines, les habitants exigent le sabordage de toute la classe politique.
A Beyrouth, la rue en guerre contre ses dirigeants
La démission du gouvernement plonge davantage le pays dans l'incertitude mais les manifestants veulent que tous les dirigeants rendent des comptes et soient jugés. KEYSTONE
Liban

Le gouvernement de Hassan Diab a démissionné lundi. Mais dans la rue, les Libanais veulent aussi le départ du chef de l’Etat, du chef du Parlement, des députés des partis politiques… accusés depuis longtemps de corruption et d’incompétence et jugés responsables du drame de part leur incurie. “Tous veut dire tous”, ne cessent-ils de clamer. A 18h08, les cloches des églises ont retenti et les appels à la prière dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion