International

Première démission d’un ministre après l’explosion de Beyrouth

La ministre de l’Information libanaise, Manal Abdel Samad, annonce qu’elle quitte ses fonctions tandis que Ie patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, réclame la démission du gouvernement et la tenue de législatives anticipées pour apaiser la colère de milliers de manifestant-e-s.
Première démission d'un ministre après l'explosion de Beyrouth
Samedi, des milliers de manifestants en colère contre la classe dirigeante accusée de corruption, d'incompétence et de négligence après l'explosion, ont pris d'assaut brièvement des ministères et défilé dans le centre-ville de Beyrouth pour crier vengeance. KEYSTONE
Liban

La ministre de l’Information libanaise, Manal Abdel Samad, a annoncé dimanche qu’elle quittait le gouvernement, première démission du genre après l’explosion meurtrière et dévastatrice du port de Beyrouth qui a traumatisé l’opinion publique et alimenté la colère contre l’incurie des dirigeants. Illustrant l’ampleur de la colère dans le pays, le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, a lui-même réclamé dimanche la démission du gouvernement et des législatives anticipées. L’explosion au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion