International

Neil Young porte plainte contre Trump

Le musicien ne veut plus que le président joue ses chansons lors de meetings électoraux.
Neil Young porte plainte contre Trump
Neil Young a dénoncé à plusieurs reprises l'utilisation de ses chansons par Donald Trump lors de ses meetings électoraux. KEYSTONE
Présidentielle américaine

Neil Young va poursuivre en justice l’équipe de campagne de Donald Trump pour la présidentielle de novembre. Il entend ainsi l’empêcher de jouer ses chansons lors de meetings électoraux, selon une plainte publiée mardi sur le site du rocker. L’artiste de 74 ans s’estime victime d’une violation de ses droits d’auteur pour l’utilisation sans son consentement des morceaux «Rockin’ In The Free World» et «Devil’s Sidewalk» à plusieurs rassemblements de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion