Genève

Le Grand Conseil de la nuit dénonce une «rupture de partenariat»

L’organe regroupant les lieux culturels et nocturnes à Genève regrette que la décision de fermer les clubs ait été prise «en l’absence de toute concertation».
Le Grand Conseil de la nuit dénonce une «rupture de partenariat»
exige qu’un dispositif d’indemnisation soit mis en place Le Grand Conseil de la nuit exige aussi qu'une indemnisation soit mise en place. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Coronavirus

Le Grand Conseil de la nuit a réagi avec force à l’annonce, vendredi par le gouvernement, de la fermeture des clubs pour cause de reprise du Covid-19. Pour cet organe regroupant une trentaine de lieux culturels et nocturnes à Genève, il s’agit d’une rupture de partenariat entre l’autorité et les différents acteurs culturels impliqués dans le collectif. La décision a été prise «en l’absence de toute concertation», déplore un communiqué

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion