Genève

Pas de licenciement pour un policier municipal

La Ville de Genève avait fait recours contre l’annulation du licenciement d’un agent de la police municipale par la Cour de justice genevoise. Le policier avait envoyé des messages racistes et sexistes.
Pas de licenciement pour un policier municipal
Le sergent-major avait des états de service exemplaires au sein de la police municipale genevoise. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Tribunal fédéral

L’annulation du licenciement immédiat d’un agent de la police municipale genevoise est définitive. Le Tribunal fédéral rejette le recours de la ville. En effet, la décision de la Cour du justice du canton n’est pas arbitraire. Engagé en 2002 comme agent de sécurité municipal, l’homme avait été promu en 2015 au grade de sergent-major instructeur. Le 24 mars 2017, un aspirant avait créé un groupe WhatsApp réunissant ses camarades ainsi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion