Genève

Du répit pour la Cité Léopard

Menacés d’expulsion imminente, les habitants de cet ensemble d’immeubles carougeois devraient pouvoir rester jusqu’à l’automne. La question de leur relogement n’est pas réglée.
Du répit pour la Cité léopard
Presque coquet d'apparence, l’ensemble construit dans les années 1950 est en sursis. ERIC ROSET
Logement

De loin, elle semble presque coquette, la Cité Léopard. Avec ses immeubles de stature modeste, ses petites allées et ses gazons bien taillés. De près, et à l’intérieur des logements, la vétusté est davantage visible – volets cassés, fuites d’eau, moisissures –, et témoigne que l’ensemble construit dans les années 1950 est en sursis. Depuis des années, il est promis à la démolition pour faire place à un écoquartier, plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion