Cinéma

«Phase IV», le trésor caché de Saul Bass

Seul long-métrage de ce réalisateur intrépide, le légendaire film fantastique, sur ­lequel plane l’ombre de 2001, est enfin réédité.
«Phase IV», le trésor caché de Saul Bass
Entre 1964 et 1984, Saul Bass a réalisé six courts métrages et un long, le mythique Phase IV. CARLOTTA
Science-fiction

Sachez-le, un jour ou l’autre cet homme-là vous en a mis plein les yeux. Graphiste de génie, Saul Bass (1920-1996) a, entre autres travaux, signé les génériques de très nombreux longs-métrages qui ont fait l’histoire du cinéma. Les ouvertures affolantes de chefs-d’œuvre d’Alfred Hitchcock comme Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, c’est lui. Celles, tout aussi inoubliables, de Spartacus (Stanley Kubrick), West Side Story (Robert Wise) et Casino (Martin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion