Solidarité

Brésil: le Covid-19 oblige à sauter des repas

Au Brésil, les habitants des favelas voient leur précarité augmenter encore avec la crise sanitaire. Sans emploi et sans revenu, de nombreuses familles ne mangent plus à leur faim.
Le Covid-19 oblige à sauter des repas
Une femme transporte les paquets d’aide alimentaire qu’elle a reçu d’une ONG dans la favela de Para-Pedro à Rio de Janeiro, le 8 mai 2020. AP Photo/Silvia Izquierdo
Brésil

A cause du coronavirus au Brésil, Milena Maia s’est retrouvée au chômage. Avec trois enfants à charge, elle ne mange plus à chaque repas, comme d’autres familles, qui ont vu la misère accompagner la pandémie dans les favelas. «J’ai perdu mon travail à cause de la pandémie. La situation est difficile et il y a des jours où nous devons sauter un repas», explique la jeune femme dans sa modeste

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion