Suisse

Des médecins sous-occupés durant la crise

Un sondage mené par la Fédération des médecins suisses montre que la pandémie a touché de manière très inégale le travail des médecins. La majorité s’attend à des pertes de revenu.
Des  médecins sous-occupés durant la pandémie
En avril, 7% des médecins interrogés estimaient avoir une charge de travail plus lourde, tandis que 46% avait «beaucoup moins de travail». KEYSTONE-photo prétexte
Sondage

L’épidémie de Covid-19 a eu des répercussions très différentes chez les médecins. Alors que certains croulaient sous le travail, beaucoup ont été forcés de réduire leur taux d’activité. Avec pour conséquence une baisse importante de revenus. C’est ce qu’indique un sondage effectué par la Fédération des médecins suisses (FMH) auprès de ses membres et publié mercredi dans la revue de la faîtière. L’enquête porte sur les mois de mars à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion