«Nous avons sous-estimé les mesures anti-Covid»

Après le sauvetage de 180 personnes par l’Ocean Viking, Caroline Abu Sa’da, directrice de SOS Méditerranée Suisse, revient sur les difficultés du sauvetage en mer et les contraintes engendrées par la pandémie. Alors que l’Ocean Viking a déclaré l’état d’urgence vendredi après-midi, les rescapés n’avaient toujours pas pu mettre le pied à terre lundi à 22h*. Avez-vous envisagé de forcer l’entrée du port, comme l’avait fait le Sea-Watch l’an dernier?

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion