Livres

Nouvel état critique

En Suisse romande, le débat s’anime dans l’espace numérique, où les initiatives se multiplient pour parler du livre.
Nouvel état critique
Arthur Billerey parle littérature sur sa chaîne YouTube drôlement intitulée Trousp. CAPTURE D'ECRAN
Internet

«En ce temps-là, la littérature était affaire beaucoup plus largement vécue au sein même de la cité», note le poète Pierre-Alain Tâche en souvenir de ses jeunes années, quand les écrivains romands s’échauffaient encore aux tables des cafés. Depuis, la conversation a migré vers l’immatériel, sur des plateformes toujours plus nombreuses à refléter l’effervescence créative des lettrés d’ici. Voilà certes quelques années que le paysage critique, traditionnellement occupé par la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion