Livres

Noëmi Lerch. Silence d’altitude

Ecrivaine et bergère, Noëmi Lerch a reçu un Prix suisse de littérature cette année et son premier roman, La Payîsanna, vient d’être traduit en français.
Noëmi Lerch. Silence d'altitude
Originaire d’un petit village argovien, Noëmi Lerch s’est installée dans le Val Blenio, au Tessin. DR
Portrait

Trouver un moment pour se parler avant le jour de la montée à l’alpage n’a pas été chose aisée. C’est que ses horaires de paysanne sont contraignants et elle n’est pas toujours connectée. Noëmi Lerch, Prix suisse de littérature 2020 pourson troisième roman, Wilkommen im Tal der Tränen (Bienvenue dans la Vallée des Larmes), vit dans une ferme à Aquila, dans le Val Blenio au Tessin. C’est là qu’elle travaille,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion