Scène

Derrière le rideau de scène

Les métiers du costume sont parmi les plus féminisés et mésestimés. Véronica Segovia évoque leur visibilisation par l’Association Costumières & Cie.
Derrière le rideau de scène
Véronica Segovia, dans son atelier genevois qu’elle partage avec une autre costumière. ADRIENNE PRUDENTE / FONDATION LEENAARDS
Féminisme

Des costumières genevoises se sont fédérées au sein de l’Association Costumières & Cie pour sortir de l’ombre. Une profession parmi les plus féminisées, qui subit des discriminations genrées. «On a souvent l’impression que la couture et l’entretien du vêtement sont des savoir-faire féminins, alors qu’ils ne sont pas innés et qu’ils demandent des compétences. Nous avons passé du temps à nous former à des métiers de costumière, tailleuse, styliste, couturière,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion