Suisse

L’abandon du mazout, c’est jouable

Une sortie complète de la chaleur d’origine fossile est possible d’ici à 2050 en Suisse, selon une étude.
L’abandon du mazout, c’est jouable 1
Le vieux chauffage à mazout de l’Hôpital intercantonal de la Broye, à Payerne, devrait bientôt céder la place à un système innovant où la chaleur sera puisée directement dans l’eau du lac de Neuchâtel. C. RAPPO
Pollution

Une sortie complète de la chaleur d’origine fossile est possible et finançable d’ici à 2050, selon une étude de l’alliance économique Initiative Chaleur Suisse. Les conditions cadres doivent toutefois être définies en conséquence. En Suisse, 50% de la consommation finale d’énergie est due à la production de chaleur et 70% de cette énergie est issue de ressources fossiles, non renouvelables, a rappelé hier dans un communiqué AEE suisse, l’organisation faîtière

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion