Scène

Un plan BB pour le Belluard Bollwerk

Le festival fribourgeois se redéploie cet automne, voire au-­delà, sous forme nomade.
Un plan BB pour le Belluard Bollwerk 1
Davide-Christelle Sanvee, artiste suisso-togolaise, devrait tenir son rôle de «mascotte» du festival, en incarnant la forteresse. DAVIDE-CHRISTELLE SANVEE
Arts vivants 

Trop d’inconnues en vue du 25 juin, date d’ouverture du prochain Festival du Belluard. Quelles seront les jauges autorisées d’ici là, dans quelles conditions pourront répéter les acteurs, musiciens, performeurs, en auront-ils seulement le temps? Les artistes français, chiliens, brésiliens, sud-africains invités pour cette 37e édition pourront-ils franchir les frontières et venir à Fribourg? Pour Laurence Wagner, nouvelle directrice du festival fribourgeois d’arts contemporains, il n’est plus possible d’envisager le Belluard Bollwerk

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion