Genève

«Il faut penser aux autres»

Avec la pandémie, tous, dans les EMS, payent de leur personne. Les portes des établissements sont toujours fermées, mais elles n’empêchent pas la solidarité de circuler.
«Il faut penser aux autres»
Les couloirs quasi déserts rappellent que les visites dans les EMS sont interdites depuis le 18 mars. JPDS
EMS

Une résidente bavarde au soleil avec son fils et sa belle-fille. D’autres se promènent dans le parc de 6 hectares. Ce matin de printemps de la semaine dernière, à la Maison de retraite du Petit-Saconnex (MRPS), rien ne laisse deviner l’épreuve que vit cette structure de 400 personnes, EMS et résidences conjugués. Depuis plus de deux mois, il a fallu rassurer autant que soigner, et avec des équipes elles-mêmes atteintes.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion