Religions

Plus de vivre-ensemble que de sécurité

Le Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC) entame sa mue. Entretien avec sa directrice, spécialiste des nouveaux mouvements religieux.
Plus de vivre-ensemble que de sécurité
Selon sa directrice, Maneli Farahmand, «le CIC veut aujourd’hui capitaliser, notamment sur ses cartographies, pour faire de la formation et de la recherche appliquée sur des questions qui font débat». @CERRUTI
Suisse romande

Sans renier sa première raison d’être, informer sur les dérives sectaires, le Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC) enrichit son spectre d’activités: désormais, il se définit comme un centre de compétences spécialisé dans la recherche appliquée d’utilité publique. Il s’éloigne ainsi du champ sécuritaire. Le CIC proposera des cours sur la place du religieux dans l’espace public ou les relations de celui-ci avec le politique, dans une optique de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion