Vaud

«Le droit des parties est bafoué»

L’Asloca et les milieux de mobiliers se rebiffent ensemble contre la mise à l’écart des juges assesseurs au Tribunal des baux.
«Le droit des parties est bafoué»
Le Tribunal cantonal affirme rechercher activement des salles plus grandes, pour reprendre au plus vite les audiences en présence des juges assesseurs. KEYSTONE/ARCHIVES
Justice

Une fois n’est pas coutume, les défenseurs des locataires et des bailleurs s’allient pour tacler le tribunal cantonal. Ils dénoncent une mise à l’écart des juges assesseurs au Tribunal des baux. L’ordre judiciaire a décidé que les audiences d’instruction et d’audition se dérouleraient sans leur présence jusqu’au 30 septembre. Et le tribunal encourage les jugements sur la base de plaidoiries écrites, plutôt que de réunir les parties pour une audience.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion