Livres

Sombres filiations

Yves Laplace enquête sur le fasciste suisse George Montandon dans un récit vertigineux où l’histoire se mêle à l’intime. Interview.
Sombres filiations
Planche tirée de "L’Ologenèse humaine" (1928), où Montandon tente de résoudre le problème de l’origine de l’homme. Le médecin et anthropologue sera l’une des cautions du racisme et de l’antisémisme scientifiques. DR
Littérature romande

C’est à George-Alexis Montandon (1879-1944) qu’on doit la majuscule à Juif, signe de son essentialisation. Médecin, explorateur et anthropologue né à Cortaillod, il étudie d’abord les peuples premiers, part en mission pour le CICR, voyage en Sibérie et éprouve des sympathies bolcheviques… avant de se laisser séduire par les sirènes antisémites. Installé à Paris, naturalisé français et ami de Céline, il monte en 1941 l’exposition «Le Juif et la France»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion