Religions

Offices religieux: «le choix de l’acceptation»

Les offices religieux ne reprendront pas avant le 8 juin. Les réactions au sein des Eglises réformées romandes diffèrent largement, entre compréhension, simple impatience et vraie indignation
Offices religieux: «le choix de l’acceptation»
«Les offices religieux sont considérés comme de grands rassemblements. Ils sont, dès lors, comme les autres rassemblements, interdits pour l’instant», dit en substance l’OFSP. KEYSTONE
Crise sanitaire

«Cela me paraît ahurissant qu’on puisse être vingt personnes dans un restaurant, par table de quatre, mais pas dans un temple, en respectant les mêmes mesures de distanciation!» Face au plan d’assouplissement des mesures sanitaires dévoilé le 29 avril par le Conseil fédéral, le président de l’Eglise réformée évangélique du Valais (EREV), Gilles Cavin, ne cache pas son incompréhension: «On peut donc aller se faire tatouer l’épaule ou manger une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion